Jardiniers amateurs et professionnels s’étaient donnés rendez vous samedi dernier pour fêter le printemps.

Le collectif de la maison de la semence de la Loire proposait des ateliers mais également une conférence débat sur les « plantes de demain ».

Sans oublier un stand de sensibilisation aux langues anciennes pratiquées sur le territoire comme l’occitan et l’arpitan.

Interview : Martine Chevalier, Porte parole du collectif « La maison de la semence de la Loire » / Mickael Neirolas, paysan à St-Jean-Soleymieux et animateur de l’atelier Gagarpitan à St-Etienne.